ALICE ROSE DURANTON

Musicienne pluridisciplinaire.
Peut-être un jour cheffe d'orchestre…

alice rose duranton cheffe dorchestre 1

© Photo : Coraline Benetti

Une enfance auxerroise

Alice Rose Duranton est flûtiste de formation. Elle est née à Auxerre dans l’Yonne le 25 décembre 1994. C’est là qu’elle commence l’étude de la flûte traversière à 5 ans et fait ses classes dans les rangs de l’orchestre d’harmonie avec lequel elle se produit en concert. Elle joue également en ensemble de chambre, notamment dans des ensembles de flûte à bec, à laquelle elle s’est essayée dans le cadre de sa scolarité.
C’est donc au conservatoire d’Auxerre qu’elle se forme ensuite au piano et à la guitare avant de se tourner vers le chant lyrique en suivant les cours de la mezzo-soprano Sophie Pondjiclis et de la soprano Anna-Maria Panzarella.

rt dotted img 1
rt dotted img 1
conservatoire auxerre 572x1024 1

Le conservatoire d’Auxerre

Une solide formation théorique

En 2017, soucieuse d’acquérir un bagage théorique solide, Alice décroche un master en musicologie spécialisé en dramaturgie musicale à l’université Paris VII Saint-Denis. Dans ce cadre, elle est amenée à construire la dramaturgie de deux spectacles lyriques : Splendeurs et Misères de la vie de bohème, un cabaret lyrique mis en scène par Pauline Jolly, et Pelléas et Mélisande(s), un spectacle autour de Pelléas et Mélisande de Debussy et d’Hamlet de Shakespeare.
Elle rédige également deux mémoires sous la direction du dramaturge et metteur en scène Carmelo Agnello.
Le premier s’intitule L’anamorphose spectaculaire, l’image vidéo en direct sur les scènes d’opéra. Il porte sur les enjeux de l’utilisation d’images vidéo en direct comme éléments de mise en scène. Dans le second, Résonances : les voix du corps dans la mise en scène d’opéra, Alice s’interroge sur le rapport entre musique et mouvement dans la direction d’acteur des chanteurs d’opéra. Avant son master, Alice avait obtenu une double licence en histoire et science politique et une licence d’histoire de l’art à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

rt dotted img 1

© Photos : Michel Martinet

Devenir cheffe d'orchestre…

Alice est poussée par la passion de jouer ensemble : elle commence en 2019 la direction d’orchestre avec Michaël Cousteau et fait très vite ses premières expériences en concert avec l’orchestre des Conservatoires des 14e et 17e arrondissements de Paris. En 2021, elle accède au CRR de Paris en direction d’orchestre, orchestration, écriture et analyse. Devenir cheffe d’orchestre : un rêve qui se concrétise progressivement…

Cheffe d'orchestre, Alice Rose Duranton
rt dotted img 3 1
rt dotted img 1
Cheffe d'orchestre, Alice Rose Turandot

© Photos : Coraline Benetti

La musique et la danse

Musicienne pluridisciplinaire, Alice a suivi pendant quinze ans une formation de danseuse en modern’jazz, classique et contemporain, d’abord dans l’école de spectacle Evi’Danse à Auxerre, puis à l’Atelier Chorégraphique (Paris 19e) et enfin au CRR de Boulogne-Billancourt.
En plus de son expérience de la scène comme danseuse, elle a eu l’occasion de créer des pièces chorégraphiques dans le cadre des Rencontres Universitaires de Clignancourt. Dans le prolongement de sa formation instrumentale, Alice a commencé à suivre les cours de violoncelle de Pierre-Emmanuel Chartron à l’association Mélodix. Elle s’est également inscrite à l’Orchestre des faubourgs et le chef, Gaétan Néel-Darnas, lui a régulièrement passé la baguette.

D'expérience en expérience…

Lors du concert de clôture du festival Sorru in Musica 2021, Alice a eu l’occasion de diriger le premier mouvement de la cinquième symphonie de Schubert avec un orchestre composé des étudiants de l’académie et de musiciens issus de l’Orchestre National de France, de l’Orchestre de Paris et de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris.

Durant cette saison, et en tandem avec Héloïse Bertrand-Oleari, elle assurera également la direction musicale et la dramaturgie de L’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel. Cette production est portée par la compagnie Ginette et mise en scène par Pauline Jolly avec des étudiants des CRR et CNSM de Paris et Lyon. La première représentation est prévue pour janvier 2022 à la salle Pompidou de Vincennes.

Lire la vidéo

Publié le 25 novembre 2021 – gdc